Alain Sotto, psychopédagogue et neuropédagogue.

edito

« On aime apprendre dès lors que l’on sait pourquoi et comment apprendre. »

Un grand nombre d’enfants sont en souffrance scolaire, d’autres font leur travail correctement mais sans éprouver de joie. Ils manquent de motivation, de projet. Comment feront-ils, au sortir de l’adolescence, bac en poche ou non, pour poursuivre des études ou encore conquérir le monde du travail ? Lire l’édito »

video

Désolé, aucun résultat.

Page introuvable.

billets_accueil

Attention concentration

L’attention et la concentration sont deux mécanismes mentaux interdépendants et essentiels à l’apprentissage. Etre attentif, c’est mobiliser ses cinq sens pour recevoir, chercher, sélectionner et traiter les informations pertinentes dont on a besoin. Etre concentré, c’est réduire le champ de l’attention, fermer la conscience à tout ce qui peut distraire l’esprit de cet apprentissage. Etre attentif On ne peut être attentif sans une adhésion de tout son être à la tâche à accomplir. C’est une attitude mentale mais aussi corporelle. Regardez un enfant rêveur à sa table de travail. Il est mal assis, souvent avachi, son regard est flou. Son esprit vagabonde à la moindre occasion. Regardez encore un enfant agité (ou sensori-moteur). Il ne tient pas tranquille sur sa chaise. On dit de lui qu’il a trop d’énergie. Ces deux-là ont des difficultés à être attentifs. Leur attitude corporelle est celle d’enfants non concernés par l’objet où doit porter leur attention. L’enfant attentif a une posture tonique, un regard présent. Son corps est partie prenante de l’acte d’attention. Car il s’agit bien d’un acte: acte mental, acte volontaire. Son corps est éveillé, à l’instar de son esprit. Il est dans un état d’éveil actif, une démarche maîtrisée. Il tend vers un objectif, vers un état de fusion avec l’objet regardé, lu ou écouté. Pour cela, il a fait le vide dans son esprit, s’est focalisé sur la tâche à accomplir. Il est attentif mais sans tension, détendu mais dans un acte de volonté. Si votre enfant a du mal à être attentif, travaillez avec lui sur ce que cela signifie. Etre attentif veut-il dire être calme ? être... read more

Pour que l’enfant soit motivé, il faut…

Pour que l’enfant soit motivé, il faut qu’il ait : le sens de ce qu’il fait. A quoi ça sert d’apprendre ? On travaille avec lui sur le sens à donner à l’apprentissage, sur la construction intellectuelle et pas seulement scolaire, sur son implication dans cette construction. la connaissance des moyens nécessaires pour accomplir les tâches demandées. Aussi est-il essentiel de lui donner les méthodes pour les réussir. On montre par l’exemple. On s’attelle au travail et l’on détaille comment l’on procède soi-même, le cheminement de la pensée (hésitations, erreurs, retours en arrière, choix, vérifications, etc.). L’exemple que l’on donne stimule la réflexion, le goût de l’effort. la connaissance de son fonctionnement mental, utile pour piloter son attention, sa mémoire et sa réflexion. La connaissance de soi renforce l’estime personnelle : l’enfant devient conscient de ses points forts sur lesquels il peut s’appuyer, de ses possibilités. Conscient enfin de ses capacités inexploitées parce qu’ignorées. la liberté d’avoir une pensée personnelle, une façon de fonctionner qui lui soit propre. La liberté de se tromper. la possibilité d’être actif et de... read more

Secrets de premiers de la classe (donner l’envie d’apprendre)

Conditions matérielles pour un bon travail à la maison Secrets de premiers de la classe : Dès que je rentre chez moi, j’éteins mon portable et je le laisse à l’entrée pour ne pas être tenté d’appeler un copain. Je le récupère une fois mon travail terminé. ( Loïc 4ème) Ma chambre est couverte d’affiches. Mais en face de mon bureau, le mur est vide. Comme ça je ne suis pas distrait quand je fais mes devoirs. ( Pierre CM2) Organiser le temps entre travail, activités et sommeil Secrets de premiers de la classe Je ne travaille jamais avant de me coucher. Je garde la dernière heure pour lire ou écouter de la musique. (Oriane 3ème) Je finis toujours mon travail avant de me connecter sur Internet. ( Léa 3ème) Une heure pour mes devoirs, une heure de guitare, puis de nouveau un peu de travail les jours de révision. ( Oscar 4ème) Gérer le temps à l’intérieur d’un travail Secrets de premiers de la classe : Quand je fais un devoir, je demande au prof en combien de temps je dois le faire.  ( Medhi 5ème) Quand mon devoir est long, je le fais en une seule fois, mais je prends des pauses de quelques minutes. (Cindy 4ème) Organiser le temps de la semaine Secrets de premiers de la classe : Mes devoirs je les fais à l’avance chaque fois que je peux, comme ça je suis sûre de ne pas travailler le dimanche ou le soir de ma série télé ou de mes rendez-vous sur le net. (Louise 3ème) Je répartis mes devoirs et mes leçons de la semaine. Je ne travaille... read more

Développer nos capacités de mémorisation

Nous vous invitons à écouter l’émission  » Tout comprendre »  de FRANCE INFO du vendredi 29 août 2014, disponible jusqu’en 2017. Quand elle fonctionne sans accroc, on ne pense pas à elle. C’est au moment où elle fait défaut que l’on comprend à quel point elle est essentielle… La mémoire ! Pourquoi la mémoire est-elle essentielle ? À quel âge forme-t-on ses premiers souvenirs ? Peut-on avoir confiance en sa mémoire ? La mémoire a t-elle des limites ? Les animaux ont-ils de la mémoire ? Interview d’Alain Sotto, psychopédagogue, spécialisé en neuro pédagogie et en psychologie de la connaissance, et auteur avec Varinia Oberto du livre Une mémoire pour la vie (Ixelles... read more
Que se passe-t-il dans la tête de votre enfant ?

Mes nombreux échecs à l’école avaient forgé une certitude inébranlable : j’étais un enfant/problème, un mauvais élève, un agité qui avait du mal à comprendre. On dirait, de nos jours, « un hyperactif avec déficit attentionnel ». Lire la suite →

Mémoriser l’orthographe d’un mot

Apprendre à réussir, réussir à apprendre