Les qualités pouvant être développées grâce aux jeux vidéo

  • L’attention. Il est évident que si l’enfant ne mobilisait pas ses compétences attentionnelles, aucune progression dans un jeu ne serait possible. L’enfant est non seulement attentif, mais il montre des capacités de concentration étonnantes.

  • L’action. En jouant, l’enfant prend l’habitude de l’action. Or les initiatives de l’élève, son implication dans le travail offre une meilleure mémorisation à long terme que l’écoute passive d’un enseignant.

  • La liberté de tenter. L’enfant/joueur répète à l’infini les essais et ne se sent pas culpabilisé quand il se trompe. C’est ainsi que devrait se passer l’apprentissage : essais/erreurs/compréhension/réussite. Une chose importante à ne pas oublier est que l’erreur n’est pas une faute. Elle ne le devient qu’à partir du moment où l’on ne la corrige pas, où l’on ne s’en sert pas pour progresser.

  • Les stratégies. Le joueur fait des hypothèses d’action et les valide ensuite. Cela lui fait prendre conscience de l’importance des stratégies, et l’incite à analyser ses erreurs afin d’améliorer ses essais.

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *