« Le beau métier de parent »

« Le beau métier de parent »

Depuis trente ans, nous recevons des enfants et des adolescents en difficulté scolaire, nous recevons les parents qui expriment leur inquiétude, voire leur souffrance, face à leur enfant qu’ils ne savent comment aider. Il dit  » À quoi ça sert d’apprendre ? « . Et l’adulte, confronté à cette question, ne sait l’éclairer sur son présent, sur son travail, sur la promesse de la société qu’un futur est possible pour lui. Il craint de ne pas savoir s’y prendre. Les parents consultent pour que nous leur apportions soutien et conseils quant à leur rôle dans la construction intellectuelle de leur enfant. Que doivent-ils faire face à ses blocages mais aussi à son ennui. Que faire pour qu’il découvre la relation à l’autre, explore les réalités du monde présent, s’approprie des savoirs et des techniques qui non seulement bâtissent une culture mais l’ouvrent aussi à la connaissance de soi ? Nous entendons la demande parentale : Que dois-je faire pour qu’il soit un enfant équilibré, un enfant heureux au sein de la famille ? Des questions concernant leur rôle reviennent souvent. Comment faire pour être un bon parent ? A quel âge commencer à se préoccuper de l’éveil du petit, de son éducation ? Comment être attentif à son développement sans plonger dans l’hyper-parentalité? Quelle place donner au désir, au plaisir ? Quelles règles raisonnables établir dans la famille ? Comment réagir face au comportement de leur adolescent sur lequel ils n’ont plus aucune maîtrise. Quelle attitude adopter ? Doivent-ils montrer plus d’autorité ou laisser faire en attendant qu’avec le temps les tensions cessent à la maison ? Derrière les difficultés...
Mangas, romans fantastiques ou classiques : toutes les lectures se valent-elles ?

Mangas, romans fantastiques ou classiques : toutes les lectures se valent-elles ?

Sur le site Internet de Madame Figaro, Varinia Oberto répond aux questions d’Ophélie Ostermann concernant la lecture chez l’enfant. L’article est disponible à cette adresse. En voici un extrait : Lefigaro.fr/madame. – Quand naît le goût de la lecture chez l’enfant ? Varinia Oberto. – L’envie de lire peut arriver quand l’enfant est très jeune s’il voit l’un de ses parents lire ou s’il voit des livres dans la maison. Mais le goût pour la lecture vient souvent au moment de l’apprentissage, vers six ans. L’enfant prend alors conscience que la lecture, ce n’est pas seulement prononcer des mots, mais c’est aussi les transformer en images. Quels sont les bienfaits de la lecture chez l’enfant et chez l’adolescent ? Qu’il s’agisse de livres, de revues ou encore de bandes dessinées, la lecture stimule l’imaginaire, la curiosité de l’enfant et l’aide à découvrir un univers inconnu. En s’identifiant au héros, il peut même parvenir à surmonter ses propres difficultés. Enfin, la lecture enrichit évidemment le vocabulaire, grâce aux structures de phrases plus complexes et au langage plus riche que ceux utilisés dans un film par exemple. Lire la suite de l’article Découvrir Donner l’envie...